Էջ:Լetter, Toros Toramanyan.djvu/392

Վիքիդարանից՝ ազատ գրադարանից
Jump to navigation Jump to search
Այս էջը հաստատված է


191. ԹՈՐՈՍ ԹՈՐԱՄԱՆՅԱՆԻՆ

26, Rue des Fossés Saint-Jacques Vе
Paris, le 12 Novembre 1927

Monsieur et cher confrére,

Je tiens à vous dire toute notre gratitude pour les marques si précieuse d’intérêt que vous avez prodiguées à mon élève et ami M. Baltrusaïtis, au cours de son voyage1 en Arménie.

Je vous doit beaucoup, il ie sail, et il ne I’oubliera pas plus que nous.

Vous l’avez éclairé de vos conseils, vous lui avez permis d’avoir recours à votre science et à votre expérience, vous lui avez ouvert votre inappréciable collection de photographies. Je n’ignore pas que d’autres savants avaitent été traités par vous avec la même libéralité et qu’ils ne vous ont répondu que par l'ingratitude2. Veuillez être assuré que nous agirons detout autre manière. Nous songeons à publier un premier recueil de documents; ce sera pour nous un devoir et un honneur que de dire, dans ce travail, tout ce que nous vous devons. Et j’espère bien que nous ne faisons qu’entrer en relations, que nous continuerons, si vous le permettez, nos bons rapports de sympathie scientifique.

Nous serons toujours fiers de rendre hommage à la belle enquête que, depuis des années, vous avez conduite à travers les merveilles de votre belle patrie.